Un Oeil Dans Bordeaux | Concerts – La sélection d’avril 2018
Bordeaux, tourisme, bdx, culture, musique, concerts, expositions, blog, gironde, aquitaine
16133
post-template-default,single,single-post,postid-16133,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_menu_slide_with_content,width_470,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive,elementor-default

Concerts – La sélection d’avril 2018

Même si les longs mois gris d’hiver donnaient envie de s’enfermer dans des salles chaudes au rythme de la musique, ce n’est pas une excuse pour ne plus y aller une fois le soleil revenu  ! Voici notre sélection des concerts à ne pas manquer ce mois d’avril  !

 

Imagine Dragons – 4 avril – Bordeaux Métropole Arena

 

Nul besoin de présenter le groupe du Nevada qui a déjà rempli moult salles en France, en Europe, et même dans le monde ! Egalement récompensé à de nombreuses reprises (avec notamment un Grammy), le quatuor n’a plus à prouver sa légitimité sur la scène musicale.
Découvert avec leur titre It’s Time, suivi du super efficace Radioactive en 2012 et 2013, complètement taillé pour la FM et pour les concerts électrisés, Imagine Dragons ne cesse de prouver au fil de leurs singles qu’ils savent faire des tubes efficaces.

Bordeaux Métropole Arena – 20h – A partir de 49,90€

 

Bagarre + Thérapie Taxi – 5 avril – Rocher de Palmer

 

COCORICO ! Les deux groupes dont je m’apprête à vous dresser succinctement le portrait sont français. Français, qui chantent en français ! Pour une fois que des groupes contemporains talentueux ne dédaignent pas la langue de Molière au profit de celle de Shakespeare pour nous gratifier de quelques mélopées, on ne va pas se plaindre !
Thérapie Taxi, c’est le groupe pop du moment qui surf sur la vague de nostalgie musicale dont la France s’est éprise il y a quelque temps déjà. Réminiscence des nappes de synthé de feu les années 80, beat électronique qui marque la pulsation … autant de marqueurs qui nous emmènent il y a une trentaine d’années.

Quant au quintet Bagarre, que dire … Si ce n’est qu’ils sont aussi barrés que les uniformes Adidas qu’ils arborent à chaque concert. Indéfinissable et pourtant véritable petit phénomène qui emballe les clubs et les salles de l’Hexagone, Bagarre promet des réjouissances que je ne garantis pas sans violence. Et si jamais le choc s’avérait trop grand, le syndrome post-traumatique serait pris en charge par le groupe suivant.

Rocher de Palmer – 20h30

 

Eddy de Pretto – 11 avril – Rock School Barbey

 

Si vous n’avez jamais entendu parler de lui, ma question sera simple : où étiez-vous les 6 derniers mois ?
Très souvent comparé à Stromae dans les sonorités et dans la plume, Eddy de Pretto peut se targuer de savoir manier le dictionnaire aussi bien que le Bescherelle. Ce compliment n’est pas anodin au vu des fautes de français qui jonchent les discours de nos dirigeants, les papiers de nos médias, et les textes de nos chanteurs. Réactionnaire grammaticale, moi  ? Oui. Et c’est parfaitement assumé.
Le rythme de Monsieur de Pretto n’est d’ailleurs pas en reste. Lorsque l’on sait écrire, autant aller jusqu’au bout en donnant de la cadence aux syllabes ! Les mots bougent dans sa bouche pendant que lui-même bouge sur scène. Dire que c’est à voir serait un euphémisme. Non, c’est à voir absolument !

Rock School Barbey – 20h30 – A partir de 18€

 

Romeo Elvis – 13 avril – Rocher de Palmer

 

La scène rap belge n’a absolument rien à nous envier. Après Damso passé dans la même salle quelques mois plus tôt, le plat pays récidive en s’emparant du Rocher à travers Romeo Elvis. Le King of Montaigu fait partie de ces petits prodiges qui emballent autant la critique que le public que c’en serait presque agaçant.
Pour d’autres critiques dithyrambiques, taper son nom dans Google suffirait à vous convaincre.

Rocher de Palmer – 20h30

 

Julien Doré – 13 avril – Théâtre Femina

 

Est-il encore besoin de présenter l’homme à la barrette (sobriquet qu’il tolère de moins en moins d’ailleurs, et à juste titre, il est temps de passer à autre chose) ? Julien Doré, ce sont des textes remplis d’images, des mélodies pop, une voix suave doucement soufflée …
Et c’est un succès qui ne se dément pas depuis un peu plus de 10 ans maintenant. Eh oui déjà ! Qui se sent vieux d’un coup ?
Le concert dont je vous parle est un peu particulier, car il s’agit d’un concert acoustique qui s’inscrit dans sa tournée VOUS & MOI (doux clin d’œil au nom de son dernier album, sobrement nommé &). Des représentations tout en intimité, à l’écart des grands zéniths, au plus proche du public qui l’accompagne religieusement depuis le début parfois.
Mention spéciale : Julien Doré a tenu à faire jouer en première partie de chacun de ses concerts des groupes issus de la scène locale qui peuvent tenter leur chance en envoyant leur démo via une page dédiée (toutes les infos sont sur sa page facebook). C’est donc un groupe ou artiste 100% garanti crû bordelais que l’on pourra applaudir juste avant son set.

Théâtre Femina – 20h – à partir de 40€

 

Totorro – 19 avril – Rock School Barbey – Coup de cœur Facebook

 

Ah, Rennes … La musique et la capitale bretonne, c’est une vieille et belle histoire. Les Transmusicales évidemment, Marquis de Sade, les débuts d’Etienne Daho, Dominic Sonic ou Laetitia Shériff pour ne citer qu’eux. Et Totorro compte bien laisser son empreinte Math Rock sur la ville et pourquoi pas le pays tout entier ! Soutenu par le festival des Vieilles Charrues (rien que ça), le groupe rennais invite à un voyage sans paroles, juste de la musique et c’est pour cela qu’on ira les voir !

Rock School Barbey – 20h30 – A partir de 11€

 

Et comme il faut faire des choix, nous n’avons pas pu évoquer les concerts de Gael Faye (07 avril à Barbey), Alex Cameron (le 5 avril à l’Iboat), Marcus Miller (le 11 avril au Rocher de Palmer) ou encore Sleaford Mods (le 21 avril à Barbey). Mais n’attendez pas (que) sur nous pour y aller !

No Comments

Post A Comment