AHOY – Notre Top 6 des concerts à ne pas louper

Ahoy, le nouveau festival lancé par l’Iboat va s’amarrer au Bassin à Flots pour trois jours de parcours musical intense (voir notre article). Parmi la vingtaine de groupes présents, Un Œil dans Bordeaux vous conseille quelques groupes à ne pas manquer (bon après vous pouvez faire ce que vous voulez hein) !

 

The Buttertones – Vendredi 1er juin

Les yeux fermés, c’est un plongeon direct dans les années 60, une sauce Beach Boys dans laquelle nous emmènent les (pourtant) jeunes de The Buttertones. Pêle-mêle, on pense aux Arctic Monkeys, Allah Las ou le punk rock de Fidlar le tout emporté par une voix de crooner blusy. Gros coup de cœur !

 

Otzeki – Vendredi 1er juin

C’est qui ? C’est Basque ? Presque, c’est anglais. A l’âge où vous et moi jouions à la dînette ou aux Pokemon, les deux cousins d’Otzeki s’amusaient à titillier de l’instrument de musique. Chacun ses buts dans la vie hein ! Résultat, Mike et Joël – les têtes pensantes d’Otzeki – nous régalent d’une pop électronique, façon bande originale de nos vies. Dansant.

 

AK/DK –Samedi 2 juin

Royal Blood, Simon & Garfunkel, Stone & Charden, les duo dans la musique, en général ça fonctionne bien. AK/DK c’est deux batteries bardées de synthé analogiques, des cris, de la sueur on se croirait dans un concert commun de The Chemical Brothers et Nine Inch Nails. Et si en plus, nous vous informons qu’ils ont ouvert pour les non moins classieuxs Dandy Warhols, vous n’avez plus le choix que d’aller vous trémousser sur la Dalle.

 

Nadia Rose – Samedi 2 juin

Avant la reine, c’était Missy, et la relève est arrivée non pas de Brooklyn ou Détroit mais de la perfide Albion. London baby ! Lady Leshurr quelques années avant, Nadia Rose et ses girls tracent le sillon d’un hip hop féminin au sommet de son art. Son grime-game affole les compteurs des internets anglais et va affoler Ahoy.

 

JB Dunckel ( Air) – Dimanche 3 juin

Dans la famille des duos versaillais se lançant en solo, je demande Thomas Bangalter (Daft Punk) en producteur et maintenant je demande JB Duncker (Air) en chanteur ! La moitié du groupe Air se lance dans l’aventure en solitaire pour un voyage sci-fi dont le groupe a l’habitude. Mélodies cinématiques empreintes d’une pop onirique, JB Dunckel en parrain de la première édition d’Ahoy fera l’une de ses premières dates. Déjà, rien que pour lui il faut venir au festival !

 

BC CAMPLIGHT – Dimanche 3 juin

Attention rare en France donc profitez de votre chance pour ne pas louper le concert fou de BC Camplight. Ancien boxeur, quaterback, l’anglo-américain explore la pop à grands coups de percus synthétiques et d’une voix fragile sublimée par les influences psychées de War on Drugs ou Kurt Vile (ce dernier qui passera par Bordeaux le 28 octobre prochain) !

 

BONUS

Rone – Vendredi 1er juin

Comment ne pas évoquer la tête d’affiche de cette première édition ? L’un des musiciens les plus brillants de la scène electro hexagonale de ces dix dernières années, Rone viendra inaugurer la nouvelle salle de la Base Sous Marine avec un nouveau show. Et quel plus bel écrin qu’un temple bétonné pour entendre Macadam ! Voyage electro-onirique à vivre !

 

 

INFOS PRATIQUES AHOY FESTIVAL

Quand ?  Du 1 au 3 juin 2018.

Où ? Base Sous-Marine, Dalle du Pertuis, IBoat et Batcub

Combien ? En journée prix libre mais obligatoire / En soirée à partir de 11€

Plus d’infos sur la page Facebook du festival  ICI 

1 Comment

Post A Comment